Le tabac

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Présentation du produit:

petite Histoire du tabac

sous quelles formes se présente t'il?

 

Les effets et les dangers du produit

les effets et les dangers

les traitements de substitution

quelques chiffres

que prévoit la loi

différents liens

 

 

 

 

 

Petite histoire du tabac

 

La culture du tabac est originaire d’Amérique, il y a plus de 3 000 ans. Les Indiens roulent les feuillent de tabac jusqu’à l’obtention d’une sorte de cigare qu’ils appellent tabaco. Le tabac est une plante sacrée (lors des rituels de purification des adultes) et curative. Elle est utilisée par les prêtres et les chamanes. Il sert à communiquer avec les esprits et à apaiser les douleurs.

En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique et le tabac à Cuba où il s’aperçoit que les Indiens fument une plante nommée petum. Il l’importe pour la première fois en Europe.

Lors de son second voyage en Amérique, Christophe Colomb ramène du tabac à Charles Quint. A la cour espagnole et portugaise que l’on utilise le tabac, au départ comme simple plante d’ornement. Cuba est choisi comme lieu pour y faire pousser le tabac.

En 1556, le moine André Thevet ramène pour la première fois du Brésil des graines de tabac en France. Le triomphe du tabac se fait dans les années 1560 grâce à Jean Nicot (diplomate en poste à Lisbonne). Il envoie des feuilles de tabac râpées à Catherine de Médicis (reine de France) pour traiter les migraines de son fils. Le traitement connaît un franc succès et le tabac devient alors « l’herbe à la Reine ». En l’honneur de Jean Nicot, on appelle le tabac à partir de maintenant « Nicotiana Tabacum ». Toute la cour adopte cette nouvelle mode et le tabac se popularise rapidement. A la fin du XVIème siècle, le tabac est connu dans le monde entier.

En 1629, le cardinal Richelieu instaure un droit de douane à l’entrée des tabacs (création du premier impôt sur le tabac). Cette décision entraîne la création des premières plantations en France à Clairac (Lot-et-Garonne).

En 1674, sous Louis XIV, Colbert décrète le « privilège de fabrication et de vente ». la tabaculture devient un monopole.

En 1791, à la suite de la Révolution Française, l’Assemblée Nationale déclare la liberté de cultiver, de fabriquer et de débiter le tabac. En 1810, avec Napoléon 1er, le monopole est rétabli.

En 1809, la nicotine a été découverte par louis Nicolas Vauquelin, professeur de chimie.

Les premières cigarettes fabriquées de façon industrielles apparaissent en 1830.

En 1843, la première machine à fabriquer des cigarettes est inventée.

En 1868 apparaît l’Association Française contre l’abus du tabac dont Louis Pasteur est membre. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre Mondiale que se répand massivement le tabac, dans toutes les classes de la société.

En 1950, le tabac est cultivé dans 55 départements, avec 105 000 producteurs sur 28 000 hectares.

En 2000, l’Etat français se désengage de la SEITA (Société d’Exploitation Industrielle des Tabacs et des Allumettes), qui détenait le monopole de la production et de la distribution des cigarettes.